accroupi


accroupi

⇒ACCROUPI, IE, part. passé et adj.
I.— Part. passé de accroupir.
II.— Adjectif
A.— [En parlant d'une pers.] Ramassé sur soi, pelotonné. Anton. debout, droit :
1. Sur la dalle nue qui en formait le sol, dans un angle, une femme était assise ou plutôt accroupie. Son menton était appuyé sur ses genoux, que ses deux bras croisés serraient fortement contre sa poitrine. Ainsi ramassée sur elle-même, vêtue d'un sac brun qui l'enveloppait tout entière à larges plis, ses longs cheveux gris rabattus par devant tombant sur son visage le long de ses jambes jusqu'à ses pieds, elle ne présentait au premier aspect qu'une forme étrange...
V. HUGO, Notre-Dame de Paris, 1832, p. 257.
2. Elles ont la marche droite, le pas souple et faisant peu de bruit; quelque chose enfin de gauche et à la fois de magnifique dans les habitudes du corps qui leur permet de prendre, accroupies, des postures de singe, et debout, des attitudes de statues.
E. FROMENTIN, Un Été dans le Sahara, 1857, p. 148.
3. ... la cange (...) eut bientôt laissé derrière elle les bateaux appesantis, dont le naos plein de passagers à l'intérieur était encore chargé sur le toit de trois ou quatre rangées d'hommes, de femmes et d'enfants accroupis dans l'attitude si chère au peuple égyptien. À voir ces personnages agenouillés ainsi, on les eût pris pour les juges assesseurs d'Osiris, si leur physionomie, au lieu d'exprimer le recueillement propre à des conseillers funèbres, n'eût respiré la gaieté la plus franche.
T. GAUTIER, Le Roman de la momie, prol., 1858, p. 209.
4. Chevaux et cavaliers entouraient le brasier, les hommes accroupis et les jambes croisées, les nobles animaux la tête basse et l'œil fixe.
P.-A. PONSON DU TERRAIL, Rocambole, t. 1, L'Héritage mystérieux, prol. 1859, p. 8.
5. On ne voulait pas que l'enfant entrât dans l'imprimerie, parce qu'il gênait, disait-on. Les ouvriers voyaient le matin en passant ce pauvre petit être assis sur le pavé, tombant de sommeil, et souvent endormi dans l'ombre, accroupi et plié sur son panier.
V. HUGO, Les Misérables, t. 1, 1862, p. 110.
6. Sa position favorite était de demeurer accroupie devant le feu; elle prenait ses petits pieds dans ses mains, et se balançait lentement sur son derrière pendant des heures.
É. ZOLA, Madeleine Férat, 1868, p. 236.
7. Nous nous baissons dans le fond de la tranchée et restons accroupis jusqu'à ce que l'endroit où nous sommes soit cinglé par l'ondée des petits éclats.
H. BARBUSSE, Le Feu, 1916, p. 234.
8. L'ancien brasseur fit le mouvement de se lever, mais ne réussit qu'à se tasser un peu plus dans l'angle du mur où il se tenait accroupi, les genoux à la hauteur du menton.
G. BERNANOS, Monsieur Ouine, 1943, p. 1516.
Rem. Dans les énoncés, le mot peut indiquer qu'une pers. est agenouillée, assise par terre, sur les talons, les genoux au menton, les jambes croisées, etc.
P. ext., dans le domaine des arts plast. (danse, peint., sculpt.) :
9. Au milieu de la salle, une palpitante Flore de Carpeaux, accroupie comme celle du tympan du Louvre, aussi belle, sinon plus belle encore, moins souple, moins fluide peut-être...
A. GIDE, Journal, 1905, p. 188.
10. La station accroupie met bien en valeur les proportions relatives de la cuisse et du tronc.
P. RICHER, Nouvelle anatomie artistique, t. 2, 1920, p. 22.
11. Il est dans la logique de la danse cosaque que la prissiadta soit complétée par des pirouettes accroupies sur une jambe pliée...
A. LEVINSON, Les Visages de la danse, 1933, p. 212.
Rem. Syntagmes fréq. saut accroupi; pirouette accroupie; danse accroupie; station accroupie; Vénus accroupie.
Au fig., péj., rare. Avachi, veule; découragé :
12. ... il [Élysée Méraut] parla surtout dans les cafés (...) qui, dans le Paris accroupi du Second Empire (...) faisaient seuls de l'opposition.
A. DAUDET, Les Rois en exil, 1879, p. 65.
13. Ma nature, il me semble, a changé : Je suis moins accroupi. Méritai-je que tu m'en félicites, ou dois-je aux étoiles d'êtres si tellement heureux?
A. GIDE, P. VALÉRY, Correspondance, lettre de A. G. à P. V., juill. 1894, p. 211.
B.— [En parlant d'un animal] Ramassé sur lui-même :
14. La résignation, c'est le terrier creusé sous les racines d'un vieux chêne ou dans le défaut de quelque roche, qui met à l'abri la proie fuyante et longtemps poursuivie. Elle enfile rapidement son ouverture étroite et ténébreuse, se tapit au fin fond, et là, tout accroupie et ramassée sur elle-même, le cœur lui battant à coups redoublés, elle écoute les aboiements lointains de la meute et les cris des chasseurs.
M. DE GUÉRIN, Journal intime, 1834, p. 205.
15. LE COCHON. — Accroupi sur le train de derrière dans la pose d'un chien.
G. FLAUBERT, La Tentation de saint Antoine, 1849, p. 226.
16. Un gros chien attaché à sa chaîne, accroupi sur le ventre, près de sa niche, regardait cette scène avec mélancolie.
CHAMPFLEURY, Les Bourgeois de Molinchart, 1855, p. 117.
17. Mille torches (...) flambent autour des salles, Et nul souffle n'émeut leurs flammes colossales. Des ours d'or accroupis portent de lourds piliers...
Ch.-M. LECONTE DE LISLE, Poèmes barbares, Le Runoïa, 1878, p. 82.
Rem. Dans les énoncés, il peut s'agir de la position d'un animal assis sur son arrière-train, couché sur le ventre; pour l'ours il s'agit d'une position naturelle.
C.— P. anal. [En parlant de choses]
1. [De choses concr., ayant une forme ramassée] :
18. ... on s'arrêta pour dîner à Guadarrama, petit village accroupi au pied de la montagne, qui n'a pour tout monument qu'une fontaine de granit érigée par Philippe II.
T. GAUTIER, Tra los montes, Voyages en Espagne, 1843, p. 70.
19. La gare neuve [de Metz] (...) nous étonne (...) mais rien ne s'élance, tout est retenu, accroupi, tassé...
M. BARRÈS, Colette Baudoche, 1909, p. 7.
20. ... ces vieux anciens les canons monstrueux à ta porte accroupis, assis sur leur derrière, en rang de canons, alignés encore tout au long du beau terre-plein, derrière le fossé, comme pour une parade éternelle, avaient l'air de commander le défilé.
Ch. PÉGUY, Victor-Marie, comte Hugo, 1910, p. 831.
21. Les fermes basses, accroupies comme des poules couveuses et largement adhérentes à la terre de leurs clos, ouvrirent tous les volets de leurs petites fenêtres. Le jour était levé.
R. MARTIN DU GARD, Les Thibault, La Sorellina, 1928, p. 1197.
2. [De sent. personnifiés, de l'âme] :
22. Rien ne parle en ce lieu, d'où tout homme s'enfuit. La terreur, dans les coins accroupie, attend l'hôte.
V. HUGO, La Légende des siècles, Eviradnus, t. 1, 1859, p. 345.
23. Dieu court dans les maudits comme un feu dans les blés.
Écrasez d'épouvante et de haine l'impie.
Faites lever votre âme aux vices accroupie,
Et récitez, avant que l'archange soit là,
Le Sharrith le matin, le soir le Néhila.
V. HUGO, La Fin de Satan, Le Gibet, 1885, p. 824.
24. Pas de gaffes ni de gaffeur dans un milieu angélique et parfaitement diaphane où toutes choses étant en acte, il n'y aurait rien dont on pût rougir puisque rien ne serait caché. Or, tel n'est certes pas notre monde en puissance, avec sa honte et sa pudeur accroupies dans les coins d'ombre; ici, il faut manœuvrer, louvoyer entre les guet-apens.
V. JANKÉLÉVITCH, Le Je-ne-sais-quoi et le presque-rien, 1957, p. 192.
D.— Arch. et région. [En parlant des eaux] :
25. ... le directeur, (...) croyait que je finirais par habiter la Raspelière et lâcher son hôtel, et (...) assurait avoir entendu dire qu'il régnait par là des fièvres dues aux marais du Bec et à leur eaux « accroupies ».
M. PROUST, À la recherche du temps perdu, Sodome et Gomorrhe, 1922, p. 1035.
STAT. — Fréq. abs. litt. :842. Fréq. rel. litt. :XIXe s. : a) 598, b) 1 960; XXe s. : a) 1 576, b) 1 072.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • accroupi — accroupi, ie (a krou pi, pie) part. passé. 1°   Assis sur ses talons. Accroupi auprès du feu. 2°   En termes de blason, se dit des animaux assis …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • accroupi — Accroupi, [accroup]ie. part …   Dictionnaire de l'Académie française

  • Accroupi — Her. Resting, of a lion. [< OldFr. croup = an animal s rear] …   Dictionary of Medieval Terms and Phrases

  • accroupi — adj. ; assis sur ses talons ; à croupetons : abounyo, a, e av. (Albanais.001b) || pp. Accroupir || ladv., à bounyon (001a), abonyalon (Combe Si.), d abonyon (Villards Thônes.028), R. => Bosse (bonyon) ; à kaka bosson <à caque (derrière un)… …   Dictionnaire Français-Savoyard

  • Garçon accroupi (Michel-Ange) — Garçon accroupi Artiste Michel Ange Année 1530 1534 Technique Statue en marbre …   Wikipédia en Français

  • en e gluch — accroupi …   Dictionnaire Breton-Français

  • oupi — accroupi assoupi assoupie assoupit croupi croupie croupit groupie roupie toupie youpi …   Dictionnaire des rimes

  • roupi — accroupi croupi …   Dictionnaire des rimes

  • accroupir — (s ) [ akrupir ] v. pron. <conjug. : 2> • 1384 ; XIIe « s asseoir sur la croupe » (animaux); de à et croupe ♦ S asseoir les jambes repliées, sur ses talons. « Ils s accroupissent, adossés les uns aux autres » (Hugo). P. p. adj. Accroupies… …   Encyclopédie Universelle

  • Scribe dans l'Egypte antique — Scribe dans l Égypte antique Le scribe (du latin scriba, de scribere, écrire) désigne dans l Égypte antique un fonctionnaire lettré, éduqué dans l’art de l’écriture et de l’arithmétique. Omniprésent comme administrateur, comptable, littérateur ou …   Wikipédia en Français